Revue de presse hebdomadaire sur le Rwanda: Semaine du 23 au 29/10/2017

Cette caricature reflète ce qu'est la réalité de l'exercice du métier de journaliste au Rwanda, hier et aujourd'hui
Partager/Share/Sangiza

05/11/2017, par Michel Niyibizi

En politique, la plupart des journaux sont revenus sur:

– Le 21ème anniversaire de « Unity Club »: cette association regroupe une bande d’irréductibles du FPR, composée de ministres, d’anciens ministres, de hauts dignitaires ayant le rang de ministre ainsi que leurs époux ou épouses. « Unity Club » est dirigée par Jeannette Kagame, l’épouse du président Kagame, qui se prend elle aussi pour une autorité. Même s’ils se donnent le titre de porte-flambeau de l’unité et de la réconciliation, les membres de cette bande ont pour objectif de s’accaparer des richesses du Rwanda et de brimer le bas peuple.

– Le discours de Kagame à l’occasion de l’anniversaire de « Unity Club »: ce discours était en anglais pour permettre aux étrangers de comprendre ce qu’il disait, surtout qu’il avait l’intention de s’encenser avec de pures mensonges : au Rwanda la paix règne; le FPR et Kagame ont éradiqué l’exil; l’ONU a laissé le Rwanda à son sort en 1994; le FPR et Kagame ont libéré le Rwanda; Kagame n’est pas un dictateur et respecte les droits de l’homme; Kagame ne voulait pas se représenter comme candidat aux dernières présidentielles; le FPR et Kagame ont fait des miracles pour le Rwanda; …

– La diplomatie : les relations entre le Rwanda et la France ne sont pas au beau fixe, le Rwanda ayant rappelé son ambassadeur en France à cause de l’enquête qui est en train d’être menée sur l’attentat contre l’avion qui transportait le président Habyarimana. Entre le Rwanda et l’Ouganda, il y a un hic à cause des espions de Kigali qui poursuivent des réfugiés rwandais dans ce pays pour les tuer ou les enlever.

Le génocide et autres massacres : certains esprits éclairés affirment que le génocide rwandais sera réécrit autrement, s’il s’avère que c’est le FPR et Kagame qui ont descendu l’avion de Habyarimana, ce qui a été le détonateur du génocide. Ceci se base sur l’enquête qui est menée en France où plusieurs témoins affirment que c’est Kagame qui a donné l’ordre d’abattre cet avion;

La sécurité : Même si les autorités rwandaises clament haut et fort que la sécurité règne dans le pays, rien n’est plus faux. Des gens sont tués partout, d’autres sont portés disparus, des vols à main armée, essentiellement contre les banques et les domiciles des gens aisés, font de nombreuses victimes à travers tout le pays.

Dans le domine social, les journalistes sont revenus sur :

L’éducation: les étudiants de l’université se plaignent des ordinateurs qu’ils ont reçus alors qu’ils étaient destinés aux élèves du primaire. Ces ordinateurs ne sont pas compatibles avec les programmes qu’ils utilisent. Ces étudiants voient en cela de l’arnaque, surtout qu’ils doivent rembourser ces ordinateurs; plusieurs universités ont été fermées sous prétexte qu’ils ne remplissent pas les conditions requises. La plupart sont des filiales d’universités indiennes, kényanes ou ougandaises dont le principal objectif c’est l’argent et non la qualité de l’enseignement. Les plus à plaindre sont les étudiants qui ont perdu et le temps et l’argent; les élèves en décrochage scolaire: certains deviennent des vagabonds, d’autres tombent enceintes à cause de la faim et la pauvreté; la plupart des jeunes qui sortent de l’université ne trouvent pas de travail et n’ont pas les moyens de se mettre à leur propre compte. Bon nombre d’entre eux font une formation en cuisine dans l’espoir d’être embauchés par des hôtels;

La santé : les journalistes ont révélé que le paludisme reste une maladie endémique à travers tout le pays. Au Rwanda, il y a un manque cruel d’anesthésistes, on n’en compte que 19 pour tout le pays, et ceci a un impact négatif sur la vie des patients;

L’injustice que subit la population : cela fait des mois que les rescapés du génocide ne perçoivent pas les subsides qu’ils recevaient. Les fonctionnaires de l’Etat ainsi que les entrepreneurs n’ont pas reçu leurs salaires;

– Des nouvelles sectes dirigées des escrocs qui s’enrichissent sur le dos de leurs fidèles. Bishop Rugagi Innocent qui va acheter un avion constitue un exemple. Ceux qui adhèrent à ces sectes devraient ouvrir les yeux !

Concernant le secteur économique, sept points ont été traités par différents journaux :

Gaspillage des deniers publics, essentiellement dans des projets qui n’avancent pas: ceci se voit dans des sociétés publiques comme celle qui est en charge de l’eau et de l’électricité, dans les Ministères de la Santé, de l’Agriculture et celui de l’Infrastructure ; il y a également l’argent de l’Etat qui va dans des projets qui n’apportent rien à la population (le terrain de Cricket qui a coûté un milliard et la construction des Archives de l’Etat qui a englouti 10 milliards !);

Détournement des fonds publics: deniers de l’Etat qui vont dans des projets mal étudiés ; octroi de marchés sans planification ; profiter des défaillances juridiques ; prétexte de vouloir corriger les précédents calculs ; achat de matériel non pertinent ou qui ne remplit pas les critères de conformité.

Vol dans les banques, les commerces et les coopératives;

Trop grand taux de chômage, essentiellement chez les jeunes sortant des universités ; les agents qui ne perçoivent pas leur salaire, surtout dans les secteurs de la santé et de l’enseignement;

Manque de semences, maladies des cultures ainsi que la famine dans différents coins du pays;

Le manque d’eau et d’électricité qui est un problème récurrent au Rwanda;

Le vol de minerais en RDC: le Rwanda se vantant de détenir 90% de la production mondiale de Coltan.

En matière de justice, les points suivants ont été les plus traités :

Les droits de l’homme bafoués : un rapport de HRW a fait état des tortures pratiquées par des policiers et des militaires ; Transparancy International Rwanda a démontré que les droits des détenus ne sont pas respectés dans les prisons rwandaises ; les représentants de l’ONU ont dû arrêter leur mission au Rwanda parce que l’Etat rwandais leur mettait les bâtons dans les roues;

Les procès des opposants au Régime de Kigali sont entachés d’irrégularités de la part des magistrats. Il s’agit des procès contre les membres de la famille de feu Rwigara et contre sept membres du parti FDU-Inkingi.

Social Media Integration by Acurax Wordpress Developers