Le Rwanda redevient-il une monarchie?

Partager/Share/Sangiza

Auteur de cet article, journaliste, François Xavier Nzabamwita connait la politique menée au Rwanda, pour y avoir exercé également des fonctions de maire sous le régime actuel. Rescapé du génocide, il espérait voir un peuple réconcilié (avec son Histoire et soi-même), il espérait voir chacun jouir de ses droits; il est déçu par le mode de gouvernance du pays. Ces derniers jours, il observe et se questionne: « le Rwanda redevient-il une monarchie »?

Pourquoi se pose-t-il cette question? Et quelle est son opinion à ce sujet?

« LE RWANDA REDEVIENT-IL UNE « MONARCHIE » ?

Ce 19/12/2015

Par François-Xavier Nzabamwita

En ce jour du 18/12/2015, dans une mascarade de Referendum, le Rwanda fait un retour à la « monarchie » à peine déguisée. Cette assertion laisse peut-être penser que le Roi Kigeli V Ndahindurwa est réintrônisé. Non, il est prié de rester dans son exil aux USA. Le nouveau Roi c’est Paul Kagame. Il va régner à vie car vu son âge +17 ans c’est carrément jusqu’à sa mort. Et avant sa mort il fera tout pour léguer son trône à son épouse Jeannette Nyiramongi, ou bien à l’un de ses enfants comme l’ont fait Omar Bongo et Gnansimbe Eyadema. Paul Kagame devient non seulement un roi, mais aussi un empereur à l’instar de Bokassa, Pinochet, Idi Amin et Caucescu.

Paul Kagame parachève donc le dessein de Kabare, Ruhinankiko et Kanjogera, d’instaurer un Royaume Bega, et à l’instar de ses ancêtres, d’aucuns pensent qu’il chercherait à avoir une main mise sur le Buguru(Burundi). Les Ndumunyarwanda retournent donc à l’état primitif où ils doivent se soumettre ou mourir, s’abandonner ou abandonner son pays.

Le plan de faire du Rwanda une monarchie primitive a débuté en octobre 1990, le jour où le FPR (Front patriotique rwandais) attaqua le Rwanda. Il s’est construit pendant toutes ces années d’un semblant de République, qui a permis à Paul Kagame d’écarter tout adversaire à sa route (des hommes et des femmes de grandes réputations dans les rangs du FPR, des généraux, des intellectuels, des défenseurs des droits de l’homme et la société civile).

Lors de la première prestation de serment de Paul Kagame en tant que président de transition, ceux qui, comme moi, étaient dans la cour de l’Assemblée Nationale se rappellent que les Abega présents ont déclaré haut et fort que Kagame remplaçait officiellement Rwabugiri, comme si le plan de Rucunshu avait échoué et que Paul Kagame le réalisait enfin. Et par ce coup d’Etat constitutionnel, il le confirme.

Avec cette nouvelle Constitution, dictée par le monarque Paul Kagame, le Rwanda ne devient pas une monarchie constitutionnelle comme l’est la Belgique, le Danemark ou l’Espagne, il devient une monarchie totalitaire et tyrannique. Le Rwanda devient l’ « Animal Farm » de George Orwell, et Kagame son « Napoléon ».

Comment les Rwandais vivront-ils ce retour en arrière ? Croyez-moi ils vont bien l’accepter. Durant 21 ans de règne du FPR ils ont appris à se soumettre, à renoncer à leurs droits tout en ayant beaucoup d’obligations envers leur maître. La dégradation civique qu’ils ont vécue, de citoyen Rwandais à Ndumunyarwanda, leur a appris à tout céder jusqu’à leur vie pour rien. Ils ont tout sacrifié, jusqu’à verser leur sang et malheureusement, les chiens en ont bu pour rien.

Mais il existe une alternative : user de cette vie qui ne vaut plus rien pour en faire un sacrifice pour la postérité. Ils peuvent suivre l’exemple du Burkina-Faso, de la Tunisie ou bien puiser dans leur propre passé et trouver en eux des ressources.

François Xavier NZABAMWITA

Social Media Integration by Acurax Wordpress Developers