Le Rwanda, 3ème pays africain en compétitivité!

Kigali, la capitale du Rwanda, photo (c) Plan125
Partager/Share/Sangiza

Pays des mille collines au podium. C’est en soi, une bonne nouvelle pour les Rwandais. N’importe quel autre pays aurait bien aimé être parmi les trois premiers. 3ème sur le continent africain et 58ème à l’échelle planétaire, c’est une belle image pour le Rwanda!

Fin 2015, le Forum économique mondial (World Economic Forum, FEM) a publié son rapport 2015-2016 sur la compétitivité dans le monde. Le Rwanda est en troisième position, loin devant les pays de la même région. Devant lui, sur le continent noir, il n’y a que l’Ile Maurice et l’Afrique du Sud. Est-ce que cela signifie que l’économie rwandaise se porte à merveille ? Cela implique-t-il que le pouvoir d’achat de la population augmente ?

Dans quelques jours, les économistes et ceux qui s’intéressent à ce domaine pourront décortiquer de manière objectif la réalité de la situation, ce qui permettra de voir si cette bonne place est le reflet de l’image véritable du pays, ou s’il existe un décalage entre les deux. Aujourd’hui, nous nous en tiendrons qu’au rapport. Prochainement, la parole et la plume seront réservées aux analystes.

Créé en 2004, l’Indice mondial de la compétitivité (GCI – Global Competitiveness Index) évalue la compétitivité d’un pays en fonction d’une centaine d’indicateurs nationaux regroupé en douze catégories, notamment l’environnement macroéconomique, la qualité des institutions et celle des infrastructures, l’éducation, l’efficacité et la taille des marchés, le développement technologique et l’innovation.

Citant ce rapport, « L’agence écofin » nous apprend qu’au niveau mondial, en 2015 la tête du classement est occupée – pour la 7e année consécutive – par la Suisse, suivie de Singapour et des États-Unis, devant l’Allemagne, les Pays-Bas, le Japon et Hong Kong.

A l’échelle africaine, l’Ile Maurice (46ème dans le monde) est suivie par l’Afrique du Sud (49è), le Rwanda (58è), le Botswana (71è), le Maroc (72è), la Namibie (85è) et l’Algérie (87è)

La Côte d’Ivoire (91è), la Tunisie (92è) et la Zambie (96è) complètent le Top 10 africain.
Les pays africains ont connu des évolutions différenciées par rapport au classement 2014-2015. Certains ont fortement progressé comme la Côte d’Ivoire, qui a gagné 24 places, pour se hisser au rang de 8è économie africaine la plus compétitive, l’Éthiopie (+9 places), l’Ouganda (+7) et l’Afrique du Sud (+7) ou encore le Rwanda (+4).

D’autres ont reculé comme l’Ile Maurice (-7), l’Algérie (-8) et la Tunisie (-5).
Le Nigeria, première puissance économique du continent, a progressé de 3 rangs pour occuper la 124e position au niveau mondial.

Le classement des dix premiers est à peine différent de celui de l’an dernier: Singapour est au 2e rang devant les Etats-Unis. L’Allemagne progresse d’une place au 4e rang et les Pays-Bas, 5e, de trois places. Le Japon est 6e, devant Hong Kong, sans changement. La Finlande a passé du 4e au 8e rang, la Suède de la 10è place à la 9è. La Grande-Bretagne arrive 10e, en recul d’une place. La France quant à elle, n’est qu’au 22ème rang mondial.

Les performances stagnantes ou en recul des pays émergents sont la plus grosse préoccupation des économistes du WEF. Si l’Inde progresse de 16 rangs à la 55e place, des pays comme la Turquie (51e) et le Brésil (75e) perdent plusieurs rangs. Avec une chute de 18 rangs, le Brésil accuse l’un des reculs les plus importants. La Chine est stable à la 28e place, la Russie est 45e. Le Vietnam (56e) est en nette progression, avec un gain de 12 places.

De manière générale, le rapport met en cause le manque de réformes structurelles qui pourraient stimuler la productivité et l’innovation. Ce manque de réformes handicape la capacité de l’économie mondiale à améliorer le niveau de vie, à lutter contre le chômage persistant et à surmonter les chocs financiers.
Le rapport relève que la croissance mondiale reste inférieure à celle des décennies précédentes. Les perspectives sont en outre assombries par les incertitudes liées au ralentissement des économies émergentes, les tensions géopolitiques, les conflits et crises humanitaires dans le monde.

Voici le classement de tous les pays africains, entre parenthèses, c’est le rang au niveau mondial:

1-Maurice (46)
2-Afrique du Sud (49)
3-Rwanda (58)
4-Botswana (71)
5-Maroc (72)
6-Namibie (85)
7-Algeria (87)
8-Côte d’Ivoire (91)
9-Tunisie (92)
10-Zambie (96)
11-Seychelles (97)
12-Kenya (99)
13-Gabon (103)
14- Éthiopie (109)
15-Sénégal (110)
16-Cap vert (112)
17-Lesotho (113)
18-Cameroun (114)
19-Ouganda (115)
20-Egypte (116)
21-Ghana (119)
22-Tanzanie (120)
23-Bénin (122)
24-Gambie (123)
25-Nigeria (124)
26-Zimbabwe (125)
27-Mali (127)
28-Swaziland (128)
29-Liberia (129)
30-Madagascar (130)
31-Mozambique (133)
32-Malawi (135)
33-Burundi (136)
34-Sierra Leone (137)
35-Mauritanie (138)
36-Tchad (139)
37-Guinée (140)

Pour plus de détails cliquer ici

Vous êtes économistes, ou vous avez un niveau de compréhension de ce domaine, par rapport à la situation actuelle du Rwanda? Vous pouvez nous envoyer, nous partager vos connaissances, idées ou analyses,  en passant par l’email : umunyamakuru16@gmail.com, nous tâcherons à les publier dans les jours à venir.

Jean-Claude Mulindahabi

Social Media Icons Powered by Acurax Web Design Company